logo

IGOL-150-haut

leclerc-auto-150

groupe-barbier-150-haut

35,10,0,50,0
25,600,60,2,2000,3000,20,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,0,0,0,2,46,15,5,2,1,0,20,0,0
bords
classic
automne

« En 1987, nous étions jeunes et inconscients. Aujourd’hui, 30 après, nous sommes beaucoup moins jeunes... ». C’est par ces mots, ce jeudi 26 octobre, que Patrice et Nathalie RAUD ont accueilli dans le hall de la concession Peugeot Clara Automobiles La Rochelle tous leurs copains et amis, la famille, l’équipe du SAO ainsi que les partenaires qui les suivent et les soutiennent depuis des années. Ils voulaient dire merci à tous et tirer leur révérence, de façon gourmande et discrète.

Jeudi soir 26 octobre 2017, chez Clara Automobiles - Patrice & Nathalie reviennent sur leurs 30 années de compétition auto...

S’il y a là plus d’autos de rallyes à admirer que de bougies à souffler, c’est pourtant bien un anniversaire qui nous rassemble, celui qui marque pour Patrice & Nathalie le terme d’un long et riche parcours sportif, toujours partagé à deux, en couple dans l’auto. C’est aussi leur façon de nous annoncer que ce 19ème Charente-Maritime Historic sera leur tout dernier rallye, car Patrice nous répète à l’envie que pour eux « la boucle est bouclée ! ».

Les copains, les amis, la famille et les bénévoles du SAO sont là, à leurs côtés pour "boucler la boucle"...

Devenus papy et mamy de 2 petits rejetons, on aurait pu penser qu’après 17 Automne au compteur chez les modernes, Nath & Patou allaient enfin aspirer à un peu de farniente en se retirant définitivement des « bagnoles ». Que nenni ; ils allaient rester à fond, à la fois dedans et dehors.

Toutes pimpantes et lustrées, les deux 205 GTI de la famille RAUD sont également de la fête...

Dedans (c'est-à-dire dans l’auto), lorsque reconvertis dans le VH (pour courir des rallyes historiques de compétition ou de régularité), ils continuent d’être un équipage motivé et performant, faisant preuve d’une combativité jamais démentie. Dehors (hors de la voiture), par le temps et l’énergie qu’ils consacrent à l’organisation des épreuves du Sport Automobile Océan. Durant les semaines qui précèdent l’épreuve, Patrice sait se fondre parmi les bénévoles, apportant toujours avec discrétion et efficacité sa contribution. Avec Nathalie une fois encore à sa droite, sanglée et casquée, il prendra ce week-end le départ de ce qui sera leur 22ème et dernier Rallye d’Automne.

Le tout dernier tapis rouge pour la monture historique de Patrice & Nathalie avant un 22ème départ sur l'Automne...

Mais revenons à leurs débuts... Un beau jour de 1985, le jeune couple RAUD (qui se dit alors parfaitement conscient) se ballade entre les ES d’un rallye régional du côté de Marans, en simples spectateurs. Et là, telle une divine apparition, c’est le déclic, l’envie irrésistible de courir eux aussi, une pulsion intérieure qui va les entrainer sur le chemin qu’ils qualifient eux-mêmes « de l’inconscience »...

Autome 1987 - Les grands débuts du couple RAUD sur Peugeot 104 ZS

Nath est en fait l’instigatrice de tout ce qui va suivre ; elle va pousser à la roue et mettre un volant dans les mains de son homme. Elle ira jusqu’à casser sa propre tirelire pour financer l’achat de leur première auto de course, une Peugeot 104 ZS accidentée. Conseillé et aidé par papa Jean-Paul, Patrice (qui n’est pas mécano) va « mettre les mains dedans », désosser puis remonter la bête après en avoir remplacé la caisse.

Deuxière Rallye d'Automne en 1988, cette fois sur Peugeot 205 GTI... avec une 26ème place au scratch

Et les voilà en ordre de marche qui, du haut de leurs 25 ans, se rendent au départ de leurs premiers rallyes par la route, avec la 104 !... Il faudra que les copains et les amis se mobilisent et se cotisent pour leur servir une remorque sur un plateau... La petite Peugeot stickée n° 147 terminera l’Automne 1987 à la 77ème place, après s’être frottée aux spéciales de Bords, de Cabariot et de St-Savinien.

A bord d'une R5 GT Turbo, leur 3ème auto en 3 saisons... et premier abandon automnal après l'ES5...

Les rallyes vont s’enchainer et les autos aussi, toutes achetées cabossées, accidentées, sauf une qui arrivera bien plus tard. A chaque fois reconstruites par Patrice, elles marchent plutôt bien et se montrent particulièrement fiables, à l’image de leur pilote qui est doté d’un très bon coup de volant. Ajoutez-y un esprit guerrier et une âme de compétiteur, et voilà les RAUD en modes conquérants, affichant au fil du temps une ambition de plus en plus grande. En découvrant les joies du sport auto, ils vont également découvrir le bonheur d’être parents, car 2 petits garçons vont, en l’espace de 3 ans, agrandir le cercle familial ; Anthony et Julien.

Automne 1991 - Patrice & Nathalie ne rééditeront pas leur 4ème place au général de l'an dernier...

Après la 104, ils rouleront sur une 205 GTI (en 1988) avant de s’essayer sur une R5 GT Turbo durant 3 saisons, signant avec leur petite Renault une magnifique 4ème place à l’Automne 1990, assortie du gain du groupe N !... Forts de ce brillant résultat, ils vont désormais se fixer pour objectif de « rentrer dans les 10, voire dans les 15 », mais pas au-delà. Les podiums de classe seront également dans le collimateur de l’équipage RAUD... Et ils en rafleront quelques uns !...

En doublure de la Finale des Rallyes Nationaux, l'Automne 92 partait de la Place de la Chaîne

La saison 92 va marquer un double changement : Licenciés jusqu’à présent à l’ASA Richelieu, ils rejoignent le Sport Automobile Océan et vont changer de monture en faisant l’acquisition d’une Clio 16S très endolorie. Elle aussi refaite « made in Raud », elle va les accompagner trois saisons durant. Le long travail de mécanique et de préparation aura été effectué à Lagord, dans un local inutilisé de la Sté Frigorifique des Charentes, tout proche de leur domicile. Remise sur ses roues, l’auto va flirter avec le podium scratch de l’Automne 1993. 4èmes au général, les RAUD y remportent la classe A7. Ca roule plutôt bien pour eux, même si l’époque est marquée par le règne sans partage d’Hugues DELAGE sur l’épreuve rochelaise comme sur bien d’autres.

Automne 1992 - Patrice & Nathalie au moment du départ... La décontraction est encore de mise

Au sommet de son art et de sa forme, Patrice va bientôt s’offrir son plus gros bolide, une Ford Escort Cosworth, la seule de ses autos qu’il n’aura pas à reconstruire de ses mains. Doté de cette « arme (presque) fatale » il va maintenant  pouvoir courir dans la cour des grands, parmi la meute rugissante des ténors de la N4. Il s’engage au Rallye du Limousin 1995, histoire de tester les potentialités de l’auto en allant se frotter à Jean RAGNOTTI et Philippe BUGALSKI (sur Clio Maxi) ou Gilles PANIZZI (sur 306 Maxi), rien que ça... Puis les Rallyes d’Automne vont s’enchainer ; 7 participations consécutives avec cette voiture puissante, une série qui leur permettra à deux reprises de croiser la route de Sébastien LOEB, présent à La Rochelle en 98 et 99. Avant cela, ils termineront 11èmes de l’édition 95, puis 7èmes en 1996, à quelques secondes de Claude CADILLON (6ème) et devant Didier BILLON (8ème).

Automne 1993 - Nouvelle grosse performance du couple RAUD ; une 4ème place au général avec la Clio 16S !...

Toujours classés dans les 12 premiers, ils vont cumuler les podiums de groupe et de classe. Les résultats sont là, comblant les espoirs de Patrice et de Nathalie qui vivent là leurs plus fortes sensations sportives. Qualifiés, ils vont jusqu’à Tournus (Saône & Loire) disputer la Finale de Coupe de France 1998. Si Jean-Marie CUOQ s’y impose logiquement, ils signent pour leur part une très honorable 36ème place.

Automne 1993 - Nous les retrouvons à l'heure des récompenses, très fiers de leur 4ème place

Après leur seul abandon avec l’Escort lors de l’Automne 2001, ils vont s’accorder une pause de 3 ans. Plus de rallyes, plus de mécanique, plus rien pourrait-on penser... Eh bien non !... Cette période d’abstinence sera davantage une respiration salutaire qu’un réel coup d’arrêt. Un second souffle retrouvé va leur permettre de revenir sur l’asphalte en 2005 et 2006 avec une Clio RS (classe N3) et de s’aligner par deux fois sur l’épreuve rochelaise.

L'Automne 94 sera la dernière sortie de la Clio 16S...

S’ensuivra alors un long break (de 2007 à 2012), des priorités personnelles et professionnelles leur dictant d’autres choix et un chemin sans chronos. Pour autant, ils n’auront pas vraiment le loisir de se déconnecter du sport auto, car ils vont continuer à courir par fistons interposés... L’intermède parental ne sera pas sans émotions ni inquiétudes pour papa et maman RAUD, car à 19 ans, Anthony entend bien prendre le volant à son tour et faire l’Automne lui aussi... Pour cela, il verrait bien son p’tit frère Julien, 16 ans, jouer les copilotes à ses côtés... et se glisser comme lui dans les baquets de la 205 GTI toute verte qui sommeille paisiblement au fond du garage familial...

Quand les parents redeviennent spectateurs, c'est Anthony qui court l'Automne 2007, sur 205 GTI

Les parents, qui se croyaient tranquilles, en mode pause, vont ainsi flipper une dizaine de fois au moins, entre 2007 et 2011, le temps de suivre et d’assurer l’assistance de leurs rejetons sur quelques Printemps de Bords, quatre Automne et une participation aux 12 Travaux (en 2008). Mais comme chez les RAUD on n’est pas aussi déjanté que l’on se plait à dire avec malice, les priorités de vie du jeune Anthony vont rapidement le rattraper et lui faire sagement ranger l’auto verte au garage à l’approche de l’hiver 2011.

Les frangins RAUD, Anthony et Julien, ensemble sur l'Automne 2011

Redevenu spectateur (tiens, voilà qui nous rappelle quelque chose...), Patrice va alors avoir un second coup de cœur. Il est séduit par l’ambiance qui règne dans et autour des rallyes historiques de compétition. Ces épreuves, qui désormais sont régulièrement en doublure des rallyes modernes, vont lui donner quelque idée de reconversion, de repiquer autrement, car le virus est toujours là. L’attractivité du VH est d’autant plus forte que son ASA de coeur va organiser 3 Finales de Coupe de France consécutives (de 2009 à 2011) entre La Rochelle et Surgères, sur un axe que les RAUD connaissent bien, eux qui résident à La Jarne.

Automne 1996 - Patrice a franchi un palier en se dotant de cette puissante Ford Escort Cosworth (photo Imagine'Inn)

Il faut reconnaitre que la période est faste, le VHC hexagonal alignant régulièrement en Aunis ce qui se fait de mieux, offrant à quelques km seulement de la maison familiale, un plateau royal composé de pilotes de légende ; Jean RAGNOTTI, Jean-Claude ANDRUET ou Alain SERPAGGI. S’il y a déjà dans les paddocks historiques de très belles autos, « la course à l’armement » n’est pour autant pas encore vraiment engagée. Les pilotes régionaux avec leurs petites autos millésimées trouvent aisément leur place aux côtés des célébrités et de leurs voitures de collection taillées pour dominer la course. Si les anciens ne se font pas de cadeau, la convivialité et les valeurs humaines priment sur le seul enjeu sportif.

La conquète du Graal sur l'Automne 1997 pour Patrice & Nathalie, avec une victoire dans le Groupe N !...

Il n’en faut pas davantage pour que Patrice et Nathalie s’engagent dans la course administrative et ardue qui mène au PTH (Passeport Technique Historique) afin que leur 205 GTI 1,6 litres de 1984 soit labellisée VHC. S’ils recourent en rallye, ce sera dans cette catégorie, en quête de plaisir mais aussi de partage, toujours avec l’envie de bien figurer, mais sans se mettre de pression. Les RAUD vont inaugurer leur parcours VHC sur le Rallye d’Automne 2013 dans sa version historique, rebaptisée Charente-Maritime Historic.

Charente-Maritime Historic 2013 - Grosses pluies et grand bonheur pour des RAUD historiques (4èmes au général !)

Coup d’essai, coup de maitre !... Ils réalisent une grosse performance en se classant 4èmes, ratant le podium scratch pour 10 petites secondes, face à la Porsche 911 SC de Julien TEXIER !... A l’évidence, Patrice n’était pas venu là que pour faire nombre et regarder les « gros » se bagarrer entre eux. S’en suivra une place de 5 au Printemps de Bords 2014 qui finira de les conforter dans leurs ambitions nouvelles parmi les autos d’hier.

Charente-Maritime Historic 2014 - Retour au sec... et 15ème place scratch pour nos VHChistes

Puis arrive la Finale de Coupe de France 2014, une finale rochelaise qui restera dans les mémoires. En équipage toujours aussi discret, ils semblent noyés et parfaitement anonymes parmi les 62 engagés qui ont investi le Port des Minimes. Si nombre de leurs adversaires vont s’éparpiller au fil des ES, eux parviendront à garder le cap et une parfaite maitrise de leur auto, signant une excellente 15ème place.

Grosse touchette de Patrice en 2015, mais lors de l'assistance à Surgères, il sortira le marteau pour faire un peu de carrosserie...

Se refusant désormais à aller courir loin de leurs bases aunisiennes, ils vont prouver une fois de plus leur totale fidélité au SAO en s’alignant à tous les Printemps et Automne qui vont suivre. Mieux même ; pour rendre service, ils iront jusqu’à participer de façon régulière au Classic Charente-Maritime de Châtelaillon-Plage en se pliant aux règles et pièges de la régularité avec des voitures hybrides aimablement prêtées par des concessionnaires partenaires de l’ASA...

Patrice & Nathalie en hybride et en Régularité sur le Classic Charente-Maritime, au  pointage devant AR Sport à Aytré

En historique comme en moderne, ils ne vont pas déroger à leurs principes. On ne se prend pas la tête, mais on fait les choses sérieusement tout en s’imposant toujours la même règle, celle de terminer dans les 10. Et ils vont s’y tenir. Ainsi l’an dernier, sur la 18ème édition de notre Historic, bien que confrontés aux cadors du Championnat de France VHC, ils termineront 7èmes devant des Porsche et autres Alpine Renault... Contrat rempli, sensation d’avoir fait le job, satisfaction totale...

En 2016 sous les roues de Patrice & Nathalie... Où quand la légende du "rallye aux feuilles mortes" reprend ses droits...

Sereins, il ne leur reste plus qu’à aborder en douceur la saison 2017, celle de la décélération et du retour sur terre, la toute dernière de leur parcours auto. Ils feront le Printemps, signant à Bords une belle 7ème place, juste devant Bernard DEES et sa Sunbeam Lotus. Ils s’offrent exceptionnellement une escapade en Deux-Sèvres, jusqu’aux abords du Château de Cherveux, pour se livrer dans un décor médiéval aux 12 Travaux. En bagarre ultra serrée jusqu’au bout avec l’Opel Ascona de l’expérimenté Olivier PARANTHOEN, les RAUD vont s’imposer sur le fil, pour 7s3 !... Patou savoure, quant à Nath, elle jubile ; son homme est un Hercule...

Formidable machine à remonter le temps, l'Escort Cosworth (relookée) de l'équipage Raud-Raud sur l'Automne 2001

Enfin arrive l’heure du tombé de rideau, l’instant où les champions, si modestes et humbles soient-ils, saluent leur public après une dernière ES particulièrement enlevée. Nous y sommes. La boucle de leurs 30 années de compétition automobile se bouclera ce samedi soir à Surgères, sur la Place du Château, sur les coups de 21 heures... En ce jeudi soir festif (à J-8), avant de percevoir l’ultime road-book et de planifier les recos, Patrice nous confesse une angoisse inhabituelle à l’approche de ce dernier départ. S’il ne se fait pas de film ni ne veut théâtraliser sa fin de parcours, il veut pour autant ne pas rater sa sortie de la scène automobile.

Retour aux affaires en 2005, mais avec une Clio RS groupe N. Ils abandonneront dans l'ES3...

Si ce bonheur trentenaire si riche de souvenirs a toujours été partagé avec son épouse, ce dont Patrice se félicite, il redoute ces ultimes recos, « car c’est là, dans l’appréciation des distances et les prises de notes que l’on se dispute, mais jamais en course »... Nathalie est prévenue ; elle n’a plus qu’à bien se tenir lors des 3 passages réglementaires qu’il leur reste à effectuer sur chaque ES, sans quoi Patou va encore se fâcher...

L'édition 2006 sera le dernier Automne de Patrice & Nathalie en modernes... Ils termineront 17èmes et 3èmes des N3

Nous ne sommes pas inquiets pour eux, d’autant que la météo annonce de la pluie pour samedi, une alliée précieuse pour le pilote et l’auto qui portera le n° 232... Dans l’immédiat, autour des deux 205 GTI familiales qui brillent sous les lights de Clara Automobiles, on ripaille, on bavarde et surtout on n’oublie pas de remercier les copains ; Michel, Marcel, Didier et Pascal qui se reconnaitront, avec une pensée toute particulière pour Jean-Paul, le paternel qui fut si précieux au moment des premiers rallyes...

Patrice & Nathalie auront également laissé leur empreinte sur le Printemps de Bords. Ici en 2005 lors de leur retour...

En 87, tout avait débuté sur Peugeot (104 ZS) ; 30 ans plus tard, tout se termine sur Peugeot (205 GTI). Fermez le ban !... La cour de leurs émotions est pleine... La semaine prochaine papy Patou aura tout loisir de câliner son petit fils, Mathys. Et il n’est pas exclu qu’à cette occasion, grand-père se mette à parler mécanique à ce petit bout de 3 ans qui déjà adore les voitures...  Vroom, vroom... Et si un jour tout recommençait avec un RAUD junior sur l’asphalte...? En attendant, papy Patou et mamy Nath vont nous manquer...

                                                                                                                            Patrick GUERIN – SAO – Lundi 30 octobre 2017

Contacts Informations

Sport Auto Ocean.
1, rue Gaspard Monge
17000 La Rochelle
Tel: 05.46. 44. 23. 23